Travail

MILWAUKEEMD a créé des gants de travail robustes et fiables assurant votre confort tout en vous procurant la protection dont vous avez besoin. Notre gamme de gants de travail est fabriquée avec des matériaux à haute performance incluant nos gants en cuir fleur de chèvre et nos gants de démolition avec renforts en AMORTEXMC pour une protection supplémentaire. Les gants de travail Milwaukee sont conçus pour la productivité et le confort des utilisateurs sur le marché.

Résistance aux impacts

Tous les gants résistants aux chocs MILWAUKEEMC sont cotés ANSI/ISEA 138 et sont protégés avec du TPR amélioré pour aider à prévenir les blessures au dos des mains. Nous vous offrons aussi un choix de matériaux et de protection contre les coupures afin que vous soyez confortable et en sécurité sur le chantier.

Résistance aux coupures

Les gants MILWAUKEEMD résistants aux coupures vous protègent les mains et procurent une dextérité et une respirabilité pour la bonne protection pour votre usage. Nos gants résistants aux coupures vont du niveau de résistance 1 pour la manutention générale au niveau 5 pour la manipulation de tôle et de verre. Tous les gants résistants aux coupures Milwaukee sont classés selon la norme ANSI/ISEA 105-18.

 

Information technique

Apprenez-en plus au sujet des normes, des tests et des matériaux pour la protection des mains.


Matériau de revêtement

Nitrile

Le nitrile est un matériau de revêtement tout usage assurant une protection supérieure contre les ponctions et le déchirement, ainsi qu’une meilleure durabilité. Le nitrile offre une bonne prise dans des conditions humides ou mouillées et peut être utilisé dans une plus grande fourchette de températures que le polyuréthane.

  • Mousse de nitrile
    • Le revêtement en mousse de nitrile absorbe l’excédent de liquide de la surface afin de garder les gants secs et de procurer une meilleure prise. Ce revêtement donne une sensation plus légère et une meilleure dextérité en comparaison au nitrile classique.
    • Les gants revêtus de nitrile MilwaukeeMD résistants aux coupures de niveau 3 sont enduits de mousse de nitrile pour une meilleure prise.
  • Nitrile sablonneux
    • Le nitrile sablonneux a une capacité d’absorption inférieure que la mousse de nitrile afin de garder les mains sèches. Il offre une durée de vie plus longue et perd moins de matière particulaire pour les applications de fabrication, d’entretien ou de rénovations.
    • Les gants revêtus de nitrile MilwaukeeMD résistants aux coupures de niveau 1 sont enduits de nitrile sablonneux.

Polyuréthane

Le polyuréthane est plus léger et plus respirant donnant plutôt une sensation de main nue. Ce revêtement offre une dextérité supérieure et une prise améliorée sans la sensation collante que l’on associe souvent au nitrile. Le polyuréthane perd moins de matière particulaire, ce qui est important pour les applications de fabrication, d’entretien ou de rénovations. Il résiste aussi aux huiles et aux solvants, mais il ne fonctionne pas bien dans des conditions mouillées ou chaudes.

MilwaukeeMD offre des gants revêtus de polyuréthane avec résistance aux coupures de niveau 2, 3 et 4 offrant un ajustement et une protection supérieurs.


Latex

Le latex est idéal pour obtenir une bonne prise dans des conditions humides et demeure flexible sur une grande fourchette de température. Il ne fonctionne pas bien avec les matières huileuses ou abrasives.

Les gants isolés d’hiver MilwaukeeMD avec résistance aux coupures de niveau 1 à 3 utilisent du latex pour la performance dans les milieux humides et froids.

ANSI/ISEA 138 - Résistance aux chocs

En 2018, 74 940 blessures aux mains liées à des chocs ont été signalées au Bureau of Labor Statistics. En réaction à ce grand nombre de blessures au dos des mains, ANSI/ISEA a produit une méthode d’essai normalisée pour la résistance aux chocs qui a été annoncée en 2019. Ce test classifie trois niveaux de protection contre les chocs où 3 est le niveau le plus élevé. Ce test est différent de la norme EN 388 qui donne un résultat réussite/échec et qui ne teste que la zone des jointures plutôt que tout le dos de la main. Ce test est réalisé en laissant tomber une masse sur les jointures et sur les doigts et le pouce. L’enclume tombe avec une force de 5 joules. Les jointures sont testées 4 fois et les doigts/pouce sont testés à 5 reprises. Un classement élevé de résistance aux chocs est important pour la protection du dos de la main, mais il réduit souvent la dextérité et la mobilité. La compréhension de l’usage prévu et des risques qu’il comporte est importante pour le choix des gants.

MilwaukeeMD offre une gamme de gants résistants aux chocs revêtus, en cuir et de démolition qui sont tous cotés au niveau 2 en protection pour le dos de la main, tout en maintenant la dextérité et la mobilité.

ANSI/ISEA 105 – Protection des mains

En 2018, le Bureau of Labor Statistics a signalé 63 830 blessures causées par des coupures, des lacérations ou des ponctions et a établi une moyenne de 6 jours d’absence du travail à la suite d’une blessure aux mains. ANSI/ISEA 105 est la norme nationale des États-Unis pour les classifications de la protection des mains régissant la manière de tester et de catégoriser les gants en matière de résistance aux coupures. Les classifications de 1 à 5 ont été remplacées en 2016 par A1 à A9, le nombre plus élevé indiquant une meilleure résistance aux coupures ou plus techniquement, une plus grande résistance aux grammes de force.

MilwaukeeMD offre des gants allant de A1 à A5 pour une vaste gamme d’utilisations.

Résistance à la coupure

Test ASTM F2292-15 - TDM-100

Désormais, le test ANSI/ISEA 105 est seulement effectué avec une machine appelée un tomodynamomètre ou TDM, ce qui explique l’appellation du test comme TDM-100. Les échantillons sont coupés sur 20 mm sur un trajet droit à l’aide d’une lame droite et sous différentes charges. Le matériau est coupé cinq fois sous trois charges différentes. Calculant la moyenne, le test produit une classification de A1 à A9.

Risques mécaniques

Les tests pour les normes EN 388 et ANSI/ISEA 105 portent sur les risques mécaniques indiqués par la résistance à l’abrasion, aux coupures, au déchirement et à la perforation. À compter de 2019, ANSI/ISEA inclut un nouveau test de protection contre les chocs pour la protection du dos de la main. Cette norme établit les exigences en matière de performance pour les jointures et les doigts.

Résistance à la perforation

  • Sonde contondante – ANSI/ISEA 105 et EN 388 emploient des méthodes similaires pour tester la résistance à la perforation. La norme emploie une sonde en acier de 4,5 mm de diamètre avec une pointe arrondie à une vitesse de 100 mm/min pour pénétrer dans l’échantillon à un angle de 90 degrés. Cette opération est répétée à 12 reprises et la moyenne de la force maximale exercée sur la sonde sert à déterminer la performance du gant. L’échelle ANSI est de 0 à 5 où 5 est la protection maximale contre la perforation. Le test EN 388 emploie la même méthode, mais produit un résultat de 1 à 4 où 4 est le maximum.
  • Aiguille hypodermique – Cette norme est également appelée ASTM F2878-10. Elle mesure la résistance du gant à la perforation par une aiguille hypodermique de calibre 25 sous différentes forces. Les niveaux de 0 à 5 correspondent à la capacité du gant de résister à la perforation où un classement élevé indique une protection supérieure contre la perforation.

Résistance à l’abrasion

Il y a deux tests d’abrasion différents selon que le gant est revêtu ou non. La norme ASTM D3389-10 est utilisée pour les gants revêtus et ce test est suspendu lorsque la pellicule du revêtement est défoncée. La norme ASTM D3884-09 est utilisée pour les gants non revêtus et le point d’échec est lorsque le premier fil casse. Les deux tests sont réalisés en frottant une matière abrasive sur le gant pour mesurer la protection contre les surfaces rugueuses. Le nombre de cycles auquel le gant peut résister avant d’échouer correspond à une cote de 0 à 6 où 6 est la meilleure protection contre l’abrasion. Les niveaux 0 à 3 sont testés à une charge de 500 grammes et les niveaux 4 à 6, à une charge de 1 000 grammes.

EN 388 – protection des mains

EN 388 est la norme européenne pour la protection des mains et comprend la résistance aux coupures, à l’abrasion, au déchirement, à la perforation et aux chocs.

Test de Coup

Test utilisant une lame rotative avec une charge fixe afin d’établir une classification de résistance aux coupures de 1 à 5. Si la lame fait 60 passes sans couper le matériau, l’objet du test passe au test ISO 13997 ou au test TDM. Le test de Coup peut parfois échouer avec un matériau hautement résistant aux coupures parce qu’il émousse la lame qui ne peut alors pas produire de résultats. Il est utilisé plus fréquemment pour les matériaux à faible résistance aux coupures. S’il produit un résultat de 3 ou plus, il est marqué d’une croix (X) pour indiquer qu’il est inapplicable.

Test ISO 13997 – TDM-100

La même méthode TDM-100 utilisée dans le test ANSI/ISEA 105 est utilisée ici lorsqu’il n’est pas possible d’obtenir des résultats avec un test de Coup. Ce test est effectué de la même manière que la norme ANSI/ISEA, mais les forces de charge sont en newtons plutôt qu’en grammes. Les classements sont indiqués entre A et F. Ils représentent la plus grande force en newtons sur l’échelle. La procédure de test normalisée offre une comparaison plus exacte en comparaison avec la norme ANSI/ISEA 105.

Risques mécaniques

Les risques mécaniques font l’objet de tests conformément aux normes ANSI/ISEA 105 et EN 388. Ces tests mesurent la résistance à l’abrasion, aux coupures, au déchirement, à la perforation et aux chocs. Les essais de coupure comprennent le test Coup et ISO 13997.

  • Abrasion – Du papier à poncer est appliqué à un échantillon sous une pression normalisée. Un classement est attribué en fonction du nombre de tours requis avant qu’un trou apparaisse dans le matériau. La cote de résistance à l’abrasion est de 1 à 4. Une cote de 4 indique un niveau de résistance à l’abrasion plus élevé qu’un niveau 1.
  • Déchirure – La résistance du matériau au déchirement est testée en mesurant la force requise pour déchirer l’échantillon de matériau. La cote est entre 1 et 4. Une cote de 4 indique un niveau de résistance au déchirement plus élevé qu’un niveau 1.
  • Perforation – Le test de perforation est le même que la méthode ANSI/ISEA 150, mais sur une échelle de 1 à 4, plutôt que de 0 à 5. La méthode d’essai est expliquée dans la section sur la sonde contondante des risques mécaniques ANSI/ISEA.
  • Protection contre les chocs – Contrairement aux autres tests de risques mécaniques, le test de protection contre les chocs EN 388 est un échec ou une réussite. Il s’agit de couper un gant pour le déployer à plat sur un capteur. Le gant est percuté avec une force de 2,5 kg d’une distance produisant 5 J d’énergie de choc. Si la force moyenne transmise ne dépasse pas 7 kN et qu’aucun des résultats individuels n’est supérieur à 9 kN, la classification est « P » pour la réussite. Si le test échoue ou si le produit n’a pas été testé, la classification est « X ». Contrairement à la norme ANSI/ISEA 138 qui teste tout le dos de la main, ce test ne s’attarde qu’à la zone des jointures.

Jauge

La jauge d’un gant est le nombre de points de couture par pouce carré. Une jauge plus basse utilise du fil plus épais et crée un tricot plus lâche alors qu’une jauge élevée utilise du fil plus mince pour un tricot plus serré. En général, une jauge élevée procure une meilleure dextérité et un plus grand confort. Toutefois, le type de fil, le matériau de revêtement et la couverture du revêtement sont tous des facteurs dans l’ajustement et le confort final du gant.

MilwaukeeMD donne préséance à la dextérité et à la facilité de manipulation à ses gants afin d’aider la performance des utilisateurs sur le chantier avec une fourchette de jauge de 18 à 13.

EN 511 – Protection contre le froid

EN 511 est la norme d’essai européenne pour l’évaluation de la protection contre les basses températures. Cette norme s’applique à tous les gants procurant une protection contre le froid jusqu’à une température de -50 degrés Celsius. Ce test mesure comment les gants peuvent résister au refroidissement par convection, par contact ou par perméation de l’eau. Les gants isolés d’hiver MilwaukeeMD résistants aux coupures sont homologués EN 511 pour protéger les utilisateurs même dans les environnements froids.

Filter By

{{facet.Name}}
  • {{value.Value}} {{value.Count}}

Trouver des Résultats